SCPI : 4 critères à analyser avant d’acheter

L’investissement dans l’immobilier change actuellement de visage grâce à la société civile de placement immobilier (SCPI).

En le comparant avec d’autres investissements immobiliers, il se présente plus avantageux grâce à un rendement supérieur.

Cependant, face aux divers changements économiques et à l’évolution de l’e-commerce, investir dans la scpi nécessite une prise en compte de certains ratios avant d’en acheter.

Le taux de rendement (TDVM – taux de distribution sur valeur de marché)

En matière d’investissement, le rendement est essentiel comme critère d’achat. En ce qui concerne l’investissement immobilier en entreprises, la détermination du taux de distribution sur valeur de marché permet de savoir l’historique du rendement de la société.

Aux alentours de 5 %, le TDVM affiche un rendement meilleur. Toutefois, ce ratio doit se confronter au prix de la part pour savoir exactement ce qui revient aux investisseurs.

Dans ce cas, l’historique du TDVM et le prix de la part sont à déterminer avant d’investir en scpi.

Le report à nouveau (RAN) ou réserves

Un autre critère pour déterminer la santé de l’investissement immobilier en société est le report à nouveau ou RAN. C’est un bénéfice non distribué aux associés pour faire face à certains aléas comme dans le cas de non-paiement de loyer ou absence de locataire.

Un investissement en entreprises avec un RAN élevé est synonyme de sécurité, car les associés seront assurés par rapport aux paiements de leurs parts.

La composition du portefeuille immobilier de la SCPI

Pour plus de sécurité en ce qui concerne le rendement, le choix d’un scpi doit aussi tenir compte de la composition du parc immobilier. Un investissement dans un parc sans diversification s’expose à divers aléas économiques et de gestion de location.

Dans ce cas, il est préférable d’acheter une part de SCPI dont le parc immobilier est plus diversifié en matière d’âge, de loyer, de région et d’autres critères répondant aux besoins des locataires.

La provision pour gros travaux (PGR)

Le marché de l’immobilier devient de plus en plus exigeant en matière environnementale. Cette demande se manifeste le plus souvent au choix des locataires pour les habitations ayant comme priorité le critère énergétique.

Dans ce cas, la société doit avoir la capacité à assurer diverses dépenses pour de nouvelles réformes, c’est pourquoi il doit avoir en son stock une provision pour effectuer divers gros travaux.

Ainsi, pour investir dans le scpi, il faut connaître et analyser cette part de provision.